Archives mensuelles : mai 2020

Conseil National de la Nouvelle Resistance

Chères amies, chers amis.

Le Conseil National de la Nouvelle Résistance a annoncé sa création mercredi 13 mai 2020

«Offrir un point de ralliement à toutes celles et ceux, et ils sont nombreux aujourd’hui, individus, collectifs, mouvements, partis et syndicats, qui pensent que les jours heureux ne sont pas qu’une formule vide de sens mais le véritable horizon d’un programme politique… Bertolt Brecht le disait clairement : « Ceux qui se battent peuvent perdre, ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. » Extrait Presse nationale.

Consacrant ma retraite, 1997, à un travail de réflexions et actions sur  « l’élaboration du projet de retraite et de long vieillissement dans une société mondiale où nous sommes toujours plus nombreux et plus âgés » je suis convaincu que le rôle et la place des retraités.es, sont essentiels, nécessaires et indispensables pour construire des jours heureux entre et avec quatre, cinq générations, dans le métissage des populations, de leurs cultures. Le danger est dans la non anticipation de ce long temps de vieillissement.

Je souhaite participer à l’engagement du Conseil National de la Nouvelle Résistance, CNNR, merci de votre soutien.

Pierre Caro retraité professionnel

Education populaire et la construction d’après demain !

L’éducation populaire et la construction d’après demain !

Entre quatre cinq générations ! Et pour des sociétés responsables, durables et gouvernées.

Lorsque je pense éducation populaire me revient en mémoire une phrase, toujours d’actualité à travers le monde :  «Personne ne sait tout, ni personne n’ignore tout, personne n’éduque personne, personne n’éduque seul, les hommes s’éduquent entre eux par la médiation du monde» Paolo Freire *

Si nous voulons construire la société de demain dans laquelle les générations futures sauront se gouverner pour prévoir, nous devons commencer par apprendre en partant des expériences vécues, avec la conscience de nos différences, qui peuvent soit nous enrichir dans les partages de nos critiques, soit nous diviser dans le refus de celles-ci.

C’est « l’outil » que nous possédons pour penser un autre état du monde alors que les sciences et les techniques peuvent devenir nos amies (santé, éducation, confort…), mais aussi nos ennemis (rejet, isolement, perte de confiance… ) tout comme subitement, un virus, qui malgré les progrès des savoirs, peut nous démontrer que nous sommes dans un monde où plus rien n’est certain… sauf le risque !

Nous vivrons après demain suivant que, comme individu et comme espèce, nous prendrons et ferons exécuter les décisions politiques en citoyens responsables et capables d’apprendre pour comprendre et entreprendre face aux risques toujours présents de périodes de crises et d’incertitudes.

Nos capacités et moyens de développement doivent être préservées, et enrichis, par des actions appropriées ceci tout au long de la vie

Développer l’humanisme, les valeurs d’harmonie et d’équilibre des hommes par le respect de nos environnements de notre territoire de vie à l’ensemble de la planète.

«Apprendre à lire la réalité pour écrire notre propre histoire» suppose une compréhension critique du milieu et une action pour transformer l’intention en action, en appliquant «des solutions viables inédites».

C’est dans ces réflexions et actions, par les échanges en réciprocité, dans la mutualisation de nos savoirs et expériences, de nos réussites et de nos échecs, de nos projets immédiats ou plus lointains, seul ou/et en collectivité, dans le biais du dialogue, que nous développerons les richesses pour une société du bien vivre et vieillir longtemps entre et avec quatre, cinq générations.

Amitiés à toutes et tous

Pierre Caro

* Paulo Freire 1921 1997 Brésil enseignant écrivain économiste, philosophe