Apprendre ?

Lors de mon entrée en situation de retraite, j’ai été sollicité pour accompagner des jeunes afin de parler du monde du travail, d’emplois, de professions …. possibles pour une vie de travail nécessaire, indispensable, en principe, pour qu’ils acquièrent leur liberté de choix de modes, conditions et environnements de vie en quittant le giron familial.

J’ai pensé que celui qui avait à apprendre c’était moi qui quittais le monde du travail obligé, pour celui sans obligation de travailler … ce que je n’avais jamais vécu !

J’ai donc entrepris un temps d’apprentissage de trois années. J’ai choisi l’Université Permanente, plus proche de mon domicile, mais d’autres solutions étaient possibles.

Un quart de siècle, eh oui, plus tard, octogénaire, je fais le constat que j’ai appris par quelques livres, cours, entretiens, échanges … mais beaucoup par les rencontres de personnes que j’aurais voulu être !

Des personnes qui m’ont étonné par une pratique, une idée, une passion … si ordinaire en eux sans qu’apparaisse un effort, un impératif, une nécessité de performance.

Je me dis qu’il me faut un nouveau temps d’apprentissage, non pour quitter le giron familial, mais pour revisiter mes habitudes, mes certitudes, mon autorité d’un professionnalisme dont je suis fier depuis de longues années … mais dont je doute que cela soit suffisant pour continuer de construire mon long temps de vieillissement dans une société où les évolutions sont rapides, et de plus en plus difficiles à comprendre pour moi.

Bien vieillir longtemps en nourrissant mes réflexions et actions inspirées par le commun des quidams, jeunes et aînés, qui me donnent les envies, énergies, passions, pour me surpasser.

Il faut vraiment que je reprenne un temps d’apprentissage … en me nourrissant de vos savoirs … c’est peut-être cela vivre l’apprentissage tout au long de la vie ?

Amitiés à toutes et tous

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 11 =