La retraite de mes arrière petits-enfants : 2080-2130 !

« C’est fou de penser aussi loin » je suis d’accord, mais les conditions de leur retraite sont fonction de leurs éducation et formation dans les années prochaines, qui détermineront en partie les éléments de leur carrière 2030-2080, qui conditionnera leur état de santé et le montant de leur pension durant leur retraite 2080-2130, dont dépendront leur envie, leurs projets, leur bonheur de vivre bien et le plus longtemps possible … à condition que les politiques, en France, en Europe, dans le monde, soient conduites en suivant, par exemple, l’agenda 2030 des 17 Objectifs de Développement Durable qui sont censés couvrir l’intégralité des enjeux de développement dans tous les pays, tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau, la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation, etc.

Mes parents m’ont appris que le travail était une nécessité, une utilité non seulement pour gagner ma vie, mais pour développer tout au long de celle-ci, des savoir-être, savoir-faire et savoir partager les richesses des différences avec les autres, me socialiser… pour devenir un homme responsable dans une conduite de vie à transmettre à mes enfants et leurs enfants… ils ignoraient que je pourrais être le patriarche de cinq générations… eux ne connaissaient que leurs parents, peu d’années, et leurs enfants.

Les sciences et les technologies ont fait un monde nouveau où le travail pénible doit être effectué par des machines, ou les avions nous transportent à l’autre bout de la terre, où rien ne manque pour nos besoins indispensables et superflus… sauf que, comme dans toute médaille il y a un revers : les moyens d’information et communication, les outils numériques… influencent les choix de modes, conditions et environnements de vie… parfois sans notre consentement conscient ! Et peut-être ce sera encore plus compliqué pour les générations plus jeunes si aujourd’hui nous n’y réfléchissons pas.

Aussi, grand et arrière-grand-père, je dois montrer à mes petits et arrière-petits-enfants que, retraité bénévole, je demeure toujours responsable dans mes engagements et donc je dois garder, voire développer en permanence, ma déontologie de professionnel… être connu et reconnu comme tel dans une société de plus en plus complexe, dans ma volonté d’apprendre pour comprendre et entreprendre … face aux irrémédiables changements de la vie. Demeurer présent le plus longtemps possible, autonome et prêt à échanger avec eux, en réciprocité, pour notre enrichissement commun.

Je dois leur montrer l’espoir que je mets en eux, en la société … pour après demain.

Vos remarques, suggestions, critiques … nourrissent mon travail Merci.
Pierre

retraité professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 23 =