Le monde est imprévisible … pensons y !

Qu’allons-nous devenir dans ce monde en évolutions perpétuelles ? La question universelle, est considérée à degrés d’inquiétude différents, entre conscients et inconscients.

Les prédictions, bien que le plus souvent fausses, sont nécessaires, indispensables, car nous ne pouvons vivre sans anticiper, sans penser que les jours, les mois, les années prochaines, nous serons vivants… et désireux de prolonger ce temps.

Pour réaliser cet objectif, nous devons utiliser les énergies de notre corps, et y ajouter celles offertes par la nature, celles produites et transformées par nos sciences, nos techniques et technologies, pour nos besoins indispensables, nécessaires ou superflus.

La vie ce sont ces échanges permanents : que l’un de ceux-ci cesse et nous créons un déséquilibre physique, psychique, mécanique, mental plus ou moins conséquent.

Ceci pose des questions de choix de modes, conditions et environnements de vie.

Concernant le vieillissement, dans un temps différent, selon que l’on commence sa vieillesse à 40 ou 80 ans, prendre soin des énergies nécessaires et indispensables est un atout précieux.

Une de nos préoccupations doit donc d’être d’en entretenir les origines (gênes) leurs sources (alimentation, activités physiques, intellectuelles, psychiques…) et leur renouvellement (air, eau, hygiène… ) en évitant, autant que faire ce peut les causes de pollutions, d’allergies, de violences…

Vivre ensemble dans le partage de nos richesses personnelles pour une richesse commune universelle, pour le bien de chacun et de tous, nécessite que nous nous apprenions ensemble pour nous comprendre ensemble.

Je travaille sur l’ouverture d’un « Pôle bien vivre : santé environnements, société » : un lieu agréable, ouvert, pour un temps d’autoapprentissage dans le partage en réciprocité des savoirs, expériences, réussites et échecs, projets, envies, inquiétudes… afin d’acquérir les compétences, développer le bon sens, la tolérance, l’équité… pour mener réflexions et actions pour un monde de paix et d’envie, d’en vie… entre et avec quatre, cinq générations.

En même temps, j’entreprends l’écriture d’une Charte de l’éthique, des responsabilités, de la dignité des personnes âgées dans leurs engagements de citoyens dans la société.

Seriez-vous intéressés, ou connaissez-vous des personnes qui le seraient, auxquelles vous faites suivre cet appel ?

Bien à vous

Pierre

retraité professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 17 =