Sur terre, la masse de l’artificiel dépasse désormais la masse du vivant.

Il faut s’imaginer une balance avec d’un côté, la biomasse, c’est-à-dire les arbres, les animaux, tous les objets naturels issus du vivant. De l’autre côté de la balance, les objets artificiels créés par l’humain, les bâtiments, les routes ou encore les déchets. Cette balance a longtemps penché en faveur de la biomasse. Mais aujourd’hui, un basculement est en train de s’opérer et la balance, qui était passée à l’équilibre, commence désormais à pencher du côté des objets artificiels. En effet, les humains créent des choses plus rapidement que la nature ne peut produire de biomasse. C’est le constat réalisé par une équipe israélienne de l’Institut Weizman des Sciences, et publié dans la revue Nature.

Allons-nous vers Trantor ville faite du monde entier dans Fondation de Isaac Asimov ; l’Étoile de la mort dans Star Wars ; Alpha dans l’adaptation de L’Empire des mille planètes chez Luc Besson ; le film Soleil vert de Richard Fleischer ; d’autres …  ? ? ?

Le philosophe Baptiste Morizot considère quant à lui dans Manières d’être vivant que, parmi les 10 millions d’espèces vivantes, la nôtre a fait sécession et s’est prise à considérer les autres comme une ressource.

La Covid nous a confrontés à la brutalité des croissances exponentielles. Les matériels produits presque à l’infini ont commencé à croître violemment après la Seconde Guerre mondiale, avec les premiers « boomers », la génération de mes parents. Voitures, avions, machines domestiques, outils numériques ont envahi le monde à une vitesse incroyable. Et cette progression se poursuit, à un rythme proprement insoutenable pour les générations futures.

Pouvons-nous changer de modes, conditions et environnements de vie ? Le voulons-nous ? Sommes-nous en volonté d’éduquer les jeunes générations à développer nos réussites sans reproduire nos erreurs ?

Je vous invite à échanger pour faire ensemble … une vie de paix et de bien vieillir longtemps.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 6 =